Le Contrôle Interne, un actif déprécié au sein des start-up ?

Fonds d'investissement-contrôle interne-v2.jpg

On entend souvent dans le milieu des start-up qu’une seule « pépite » sur dix réussira ou que trois entreprises sur quatre échoueront. Apparemment contradictoires, ces deux observations n’en sont pas moins réelles. Leur  différence fondamentale ? Celui qui la prononce : un gérant de fonds d’investissements ou un entrepreneur. Pour le capital-risqueur, l'échec se matérialisera par la non-atteinte du retour sur investissement escompté, tandis que l’entrepreneur ne reconnaîtra l’échec qu’en cas de liquidation judiciaire.

Lire

Le reporting intégré, et pourquoi faire ?

Picture1.png

Né il y a une dizaine d’années, le reporting intégré est une ambition portée par l’International Integrated Reporting Committee pour aider les organisations à communiquer auprès de leurs investisseurs et autres parties prenantes. Ce comité est présidé depuis sa création par un ancien juge à la Cour Suprême sud-africaine, ce qui est loin d’être un hasard.

Lire

Pourquoi avoir trop d’informations peut être un frein aux “bonnes” décisions (Harvard Business Review France)

HBR_Pourquoi avoir trop d'informations peut être un frein aux bonnes décisions.jpg

Alors que le « big data », l’analyse prédictive et la « business intelligence » occupent une place de plus en plus grande dans le processus décisionnel des entreprises (à l’image de l’importance des algorithmes dans les métiers du trading ou lors de l’allocation de prêts bancaires), la question de l’impact du volume des informations disponibles sur la qualité des décisions prises par les dirigeants se pose.

Lire

Solvay, les risques au plus près de la prise de décision

La démarche, lancée par le Directeur Général est aujourd’hui totalement intégrée dans le système de management de l’entreprise. Tous les risques sont couverts : les risques Groupe ou transverses, les risques opérationnels (business et fonctions), et les risques liés aux projets et à la transformation.

Lire

Whistleblower, pourquoi se faire du mal ?

Nous sommes souvent consultés par des entreprises qui souhaitent mettre en place un programme de lanceur d’alertes – whistleblower line – et chaque fois, la question se pose : pourquoi se lancer dans une activité coûteuse, mobilisatrice de ressources et juridiquement compliquée à mettre en place ? Tout cela pour récolter les potins de l’entreprise, et une fois de temps en temps le vague indice d’une fraude qui va déranger toute la hiérarchie et sera un casse-tête à investiguer ! Installer une caméra cachée dans les espaces cafés de l’entreprise semble plus facile et aussi efficace…

Lire

ArcelorMittal : « Combined assurance dashboard »

Fort de plus de 170 auditeurs, le département d’Internal Assurance, qui regroupe la Gestion des Risques et l’Audit Interne, se distingue à la fois par l’expertise des profils, la diversité des parcours et la séniorité des collaborateurs qui le composent.

Lire

Votre outil GRC est-il vraiment votre meilleur ennemi ?

Vous n’êtes pas sans constater l’énergie déployée par certains éditeurs pour vous démontrer la valeur ajoutée ou le retour sur investissement d’un outil dédié à la Gestion des Risques et la Conformité (GRC) dans l’amélioration de la Culture Risque. 

Lire

Réconciliez-vous avec votre entreprise !

Seules contre tous. C’est le constat que font bien souvent les fonctions de maîtrise des risques quand elles parlent de l’entreprise. Et pourtant ! Elles ont une toute autre place à prendre. L’entreprise est en permanence malmenée par les marchés financiers, la concurrence, les médias, les rigidités réglementaires, les conflits internes, les transformations… Et rares sont ceux qui parviennent à aider efficacement les dirigeants dans leur rôle d’équilibriste. Alors pourquoi ne pas davantage démontrer la valeur ajoutée que vous pouvez leur apporter ? 

Lire