Le reporting intégré, et pourquoi faire ?

Picture1.png

Né il y a une dizaine d’années, le reporting intégré est une ambition portée par l’International Integrated Reporting Committee pour aider les organisations à communiquer auprès de leurs investisseurs et autres parties prenantes. Ce comité est présidé depuis sa création par un ancien juge à la Cour Suprême sud-africaine, ce qui est loin d’être un hasard.

Lire

Solvay, les risques au plus près de la prise de décision

La démarche, lancée par le Directeur Général est aujourd’hui totalement intégrée dans le système de management de l’entreprise. Tous les risques sont couverts : les risques Groupe ou transverses, les risques opérationnels (business et fonctions), et les risques liés aux projets et à la transformation.

Lire

ArcelorMittal : « Combined assurance dashboard »

Fort de plus de 170 auditeurs, le département d’Internal Assurance, qui regroupe la Gestion des Risques et l’Audit Interne, se distingue à la fois par l’expertise des profils, la diversité des parcours et la séniorité des collaborateurs qui le composent.

Lire

Engie : Une coordination renforcée avec les opérationnels

Réunies sous la supervision d’un membre du Comité Exécutif, les fonctions de Management des Risques, de Contrôle Interne et d’Audit Interne disposent d’une direction propre, et travaillent de concert avec les opérationnels pour élaborer des référentiels

Lire

3 questions à Jean-Martin Folz

Par quels éléments, selon vous, se différencient les entreprises les plus matures ? Ce sont à mon avis celles qui parviennent à ce que tous leurs acteurs considèrent la maîtrise des risques non plus seulement comme un simple moyen de maîtrise contre les menaces

Lire

Votre outil GRC est-il vraiment votre meilleur ennemi ?

Vous n’êtes pas sans constater l’énergie déployée par certains éditeurs pour vous démontrer la valeur ajoutée ou le retour sur investissement d’un outil dédié à la Gestion des Risques et la Conformité (GRC) dans l’amélioration de la Culture Risque. 

Lire