< Retour

09/06/2016

Sonepar, du pragmatisme face à la décentralisation

IFrame

Sonepar, leader mondial de la distribution de matériel électrique et de services associés est un groupe familial, extrêmement décentralisé et en croissance internationale très forte. Or, le groupe a favorisé une démarche de conformité basée sur un investissement important et récent au niveau central. Compte-tenu de la culture d’entreprise, une approche pragmatique s’impose. Ce pragmatisme passe par une communication et une sensibilisation fortes, tout en privilégiant dans la gouvernance les structures légères et la subsidiarité.

Le Sonepar International Legal and Compliance Committee (SILCC) a pour objectif de suivre les thématiques de conformité, éthique, sécurité et gouvernance. Il regroupe les juristes à travers le monde, et il s’appuie sur le réseau social interne « Yammer » afin de partager les évolutions législatives des différents pays, de faciliter les formations et de favoriser les synergies.

Aussi, sous l’impulsion du SILCC, Sonepar dispense une solide formation et axe des communications sur la conformité, notamment sur le droit de la concurrence, de la sécurité et de la corruption. Vidéos, dépliants, directives, formations physiques et modules d’e-learning sont déployés à travers le monde. À titre d’exemple, deux serious games ont été déployés en 2015 (en 27 langues) pour sensibiliser le personnel sur la protection de l’information.

Bien que pragmatique, la maîtrise des risques est aussi soutenue par l’implication forte du top management : le Sonepar Executive Committee suit des sujets de conformité à chaque réunion, le Directeur Général Groupe et le Directeur Général Délégué participent systématiquement à l’ensemble des Conseils d’administration des 20 Strategic Operating Areas (SOA) et des pays majeurs où les risques sont à l’ordre du jour de façon permanente.

Afin d’assurer une cohérence et une dynamique commune, les interactions sont nombreuses et régulières entre les différents spécialistes de risque et de contrôle. Mais l’entreprise privilégie l’agilité et le pragmatisme au formalisme, pour faire du contrôle des risques et de la conformité des sujets prioritaires pour ses managers entrepreneuriaux.

Source : Extrait du Livre Blanc Crowe Horwath & IFACI – Trophées de la Maîtrise des Risques 2016